Panoramic view of the Roys Peak in New Zealand with low mountains in the distance under cloudscape

Pour aller plus loin

Sortir_de_la_culpabilite_paroisses_porte_du_lauragais

Sortir de la culpabilité

En ce début d’année est paru en librairie un livre sur la culpabilité.
Plutôt court, il a pour modeste ambition de dire des choses simples et aidantes sur un sujet important et souvent compliqué sur lequel j’ai régulièrement eu à travailler en tant que psychologue. Il est à noter que l’ouvrage traite le sujet de manière à la fois psychologique et spirituelle et inclut de nombreuses vignettes cliniques ainsi que des passages catéchétiques.
Il invite progressivement le lecteur à considérer que toute traversée authentique de la culpabilité constitue une restauration de la relation à Dieu et de la capacité à vivre dans la communion d’amour.
Pour vous le procurer sur notre secteur géographique, pensez à la librairie des Editions du Carmel à Toulouse !
Jean-Christophe Arlet
Sortir de la culpabilité. Des clefs psychologiques et un combat spirituel, par Jean-Christophe Arlet aux éditions Tequi.

rois mages

Cherchez et vous trouverez (Mt 7 :7-11), l’exemple des Rois Mages

Nous venons de fêter l’Epiphanie et avons déposé dans la crèche nos trois rois mages : Gaspard, Balthazar et Melchior. Nous ne savons rien d’eux si ce n’est qu’ils venaient de contrées lointaines et que tous trois attendaient la venue d’un roi. Ils cherchaient dans les écrits, s’appuyant sur leur savoir, leur érudition, et leur volonté. Lorsqu’ils ont compris qu’un roi venait de naître et que les astres les guideraient, ils se sont sentis capables de se mettre en marche pour un long périple. Bel exemple de perspicacité, de lâcher prise, de confiance et de foi !
Quand l’étoile a disparu, ils ne se sont pas sentis découragés, mais se sont renseignés. Leur persévérance a été récompensée puisque l’étoile leur est réapparue pour les guider.
Et que dire du moment où ils se sont approchés d’un petit enfant que rien ne distinguait des autres : sans être écrit dans l’évangile, nous pouvons penser que l’Esprit Saint a fait œuvre de discernement. Ils reconnurent Dieu dans cet Enfant « se prosternèrent et lui rendirent hommage ». Sans hésitation, ils déposent alors leurs présents, gages de leur adoration.
2 000 ans plus tard, comme les Rois Mages, nous cherchons. Nous sommes guidés par l’Église, les écritures saintes, les sacrements, les célébrations, la vie des saints…
Saurons-nous persévérer dans nos recherches, lâcher prise de notre rationalité et nous laisser guider par l’Esprit Saint pour dire à notre tour, agenouillés devant l’Hostie toute simple, toute pure : « J’ai trouvé ». Nous pourrons alors déposer devant cette Hostie un bien précieux que cherche Dieu : notre cœur.